MOUVEMENT DES SANS VOIX BURKINA FASO

MOUVEMENT DES SANS VOIX BURKINA FASO

LA VISION DE LA JEUNESSE BURKINABE SUR LE CAPITALISME

RAPPORT DU THE DEBAT DU 10-10-2009

 

Ce samedi  10 octobre 2009 le Mouvement des Sans Voix-Burkina s'étant scindé en deux équipes s'est rendu dans deux cités Universitaires de Ouagadougou dans le but de s'entretenir avec les résidants sur thème:La vision de la jeunesse sur le capitalisme
 
           
                Ce présent rapport est celui de l'équipe de la cité universitaire du SIAO située dans le secteur 30 de l'arrondissement de Bogodogo. Romaric SOME, MONE et SARE absents, l'équipe était conduite par Jean Marie NABI, Ismaël COMPAORE, Ambroise BABOU, Jean Marc BADIEL et BONI qui étaient déjà sur le terrain dès 19h. Les coupures intempestives ont contraint les uns et les autres à tenir le débat dehors, à l'entrée de la cité en lieu et place du hall     
             
              Commencé dés 20h06mn le débat avait pour modérateur  M. Abounabas DEME un camarade juriste résidant de ladite cité.
             D'entrée de jeu le modérateur a fait l'historique du capitalisme dont les origines se situent  au début du Moyen-âge, après quelques définitions conventionnelles du capitalisme la parole fut donnée à l'assemblée.
            Après de chaudes discutions les avis étaient partagés , pour la majorité, ayant pour fondement:
--La propriété privée
--la libre entreprise
--la concurrence
- le capitalisme revêt un caractère bestial  immoral et inhumain qui fait qu'il faut à tout prix l'éradiquer. pour ceux-ci il n'a rien de positif
 -car il exclus les pauvres qui constituent la majorité
 -la recherche effrénée du profit et du gain facile conduiront à la privatisation de la santé, de  l'éducation et au réchauffement climatique
               D'autres parcontre estiment qu'il n'est pas si mauvais que ça, pour eux

-il est tout simplement mal appliqué, il faut donc  mieux le comprendre et le rajuster ,
-le délier de la politique
-le contrôler
 
ils estiment que la libre entreprise serait un avantage pour le consommateur qu'il faut conserver.

             A la fin des discutions il a été proposé d'appliquer d'autres systèmes qui prendraient en compte l'être:

-le progressisme : système social et politique dans lequel l'Etat joue un rôle prépondérant en protégeant au mieux la majorité vulnérable sans pour autant léser la minorité bourgeoise.
-Le nationalisme populaire.

-Le capitalisme communautaire.

- Beaucoup d'interventionnisme de l'Etat.

    A la fin du débat une section du MSV comprenant 11 membres a été installée.

    Le débat a pris fin à 23 h 50mn.









16/10/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres