MOUVEMENT DES SANS VOIX BURKINA FASO

MOUVEMENT DES SANS VOIX BURKINA FASO

COLLOQUE NOVOX LES 17,18OCTOBRE A BAMAKO ET LES 24,25 OCTOBRE A OUAGADOUGOU

 

 

Colloque France – Mali – Burkina Faso :

Les 12et 13 octobre 2009 à Bamako

24et 25 octobre 2009 à Ouagadougou

 

A.     LE RÉSEAU NO-VOX

No Vox est un réseau d’associations, de mouvements et d’organisations, qui mènent concrètement des luttes sociales sur le terrain. Fondé lors du 1er Forum social européen à Florence, le réseau a pris une dimension internationale lors du 1er Forum mondial de Porto Allègre en 2003. Ces mouvements de lutte sont composés de femmes et d’hommes qui s’auto organisent pour la défense et l’application des droits fondamentaux définis par la déclaration universelle des droits de l’homme et pour faire naître de nouveaux droits. Ces actrices et acteurs de la société civile exercent un contre-pouvoir en toute autonomie.

Le réseau No Vox facilite et construit des échanges de pratiques, d’analyses et d’expériences de luttes contre toutes les formes de dominations et discriminations sociales, économiques, civiques, académiques, culturelles, raciales, sexuelles et patriarcales, jusque et y compris au sein du mouvement global et du réseau.

Le réseau No Vox organise des actions internationales de solidarités concrètes pour appuyer, soutenir et favoriser le développement des luttes des Sans pour leurs droits et leurs nouveaux droits dans une perspective anti-capitaliste et contre la répression dont ils font l’objet.

Aujourd’hui, le réseau est présent dans 11 pays sur 5 continents et est en constant élargissement (voir le site du réseau No-Vox : www.no-vox.org.) En effet, face à la multiplicité des initiatives menées dans le cadre de la solidarité internationale, le besoin de mieux se coordonner et d’activer de manière plus fréquente les liens entre les mouvements est devenu une urgence, ainsi le réseau organise désormais des rencontres et forums, à l’exemple de celui de Bamako en avril 2009.

Le 1er Forum des Sans au Mali – avril 2009

A Bamako au Mali s’est tenu pour la première fois le Forum des Sans. Le mouvement local, le MSV (Mouvement des Sans Voix du Mali), à l’origine du projet, a été le coordinateur de ce forum. Il a rassemblé plus d’une quarantaine de mouvements de 4 pays différents (Mali, France, Togo et Burkina Faso). Ce forum a été mis en œuvre par les acteurs et actrices des mouvements sociaux.

 

Pendant trois jours, en avril 2009, se sont déroulés les débats. Ils ont été précédés pendant une semaine de rencontres de terrain avec les habitants des quartiers menacés de destruction, les travailleurs licenciés des mines d’or ou d’entreprises privatisées, les paysans du fleuve Niger, les maraîchers (-ères) lépreux (-ses) de Bamako, les migrants expulsés de France entre autre. Plusieurs thématiques ont été débattues :

- Les luttes sociales actuelles dans le contexte politique du Mali, 18 ans après la révolution de mars 1991

- Les luttes paysannes et ouvrières au Mali et au Burkina Faso.

- Spoliations foncières et démolitions des quartiers populaires au Mali, au Burkina Faso et en France

- L’immigration et les expulsés en Afrique et depuis l’Europe

- La cherté de la vie et le partage des richesses

- Les alternatives en débat.

Ce forum a permis de mettre en lumière les conséquences de nombreuses privatisations sous l’égide de multinationales et de l’Etat malien dans le cadre des politiques libérales mises en oeuvre. Il est devenu impératif d’approfondir ces thématiques et comprendre les similitudes des situations pour mieux ensemble les combattre.

 

B.     PROJET DE COLLOQUE : En quoi les mouvements sociaux sont nécessaires à la lutte contre le capitalisme ?

 

Objectif du Colloque

 

Comment les mouvements sociaux de base peuvent mettre en place une stratégie commune, à l’échelle transnationale, de lutte contre le capitalisme et ses effets tant en milieu rural qu’urbain, mis en évidence par la crise globale ?

 

Un Colloque dans deux villes

Les liens noués lors du 1er Forum des Sans entre le Mouvement des Sans Voix du Mali, le Mouvement des Sans Voix du Burkina Faso et le réseau No-Vox France permettent de faciliter une interconnaissance et une réflexion collective sur l’objectif du colloque. Les politiques imposées par les institutions internationales, les multinationales et les gouvernances sont identiques dans nos trois pays. Pour qu’un maximum de participants puisse intervenir dans ce colloque, il nous a semblé nécessaire qu’il ait lieu successivement à Bamako et Ouagadougou.

Il durera une journée et demi dans chacune de ces villes.

 

Ce colloque revêt une importance particulière dans le cadre de la préparation du Forum Social Mondial qui se tiendra à Dakar en 2011.

Intervenants  

Les intervenants seront des représentants des mouvements du Mali, du Burkina Faso et de France. Plusieurs intervenants syndicalistes, universitaires et chercheur (ses) seront également invités à participer.

 

 

TITRE DU COLLOQUE: En quoi les mouvements sociaux sont nécessaires à la lutte contre le capitalisme et l'impérialisme?

 Sous thèmes :

 

-1ère session : Analyse des conséquences des politiques libérales dans les secteurs industriels et agricoles. En quoi les luttes des salariés et licenciés contribuent-elles à la dénonciation du modèle capitaliste ?

-2ème session :

Le capitalisme contre les droits sociaux et civiques.

En quoi les luttes construisent des résistances au capitalisme ?

 

-

3ème session : Néo-colonialisme, Francafrique. Quelles réponses des mouvements internationaux à ces politiques garantes de l’ordre et du maintien du capitalisme 

 

- Place et rôle des mouvements sociaux dans la lutte globale contre le capitalisme

 

- Perspectives d’actions transnationales


 

PROGRAMME PROVISOIRE DU COLLOQUE

En quoi les mouvements sociaux sont nécessaires à la lutte contre le capitalisme et l'impérialisme?

Horaire

Thème

Intervenants

1er JOUR

9h30-12h30 

INTRODUCTION  DU THEME CENTRAL

 

Crise mondiale : impacts financiers, économiques, sociaux, environnementaux, gouvernances.

NABI Jean-Marie MSV / Benoît Eugène : militant No-vox

Présentation des luttes des mouvements sociaux réunis

12h30-14h

Pause déjeuner

 

14h-16h20 

1ère SESSION:

Analyse des conséquences des politiques libérales dans les secteurs industriels et agricoles.

En quoi les luttes des salariés et licenciés contribuent-elles à la dénonciation du modèle capitaliste ?

Lutte contre licenciements au Burkina Faso: cas de Total Burkina s.a : quels impacts sur les multinationales ? (10mn)

1 représentant des travailleurs de Total Burkina.sa  

Les luttes et actions actuelles des chômeurs et précaires en France (10mn)

1 militant de l’Association pour l’Emploi, l’Information et la Solidarité des chômeurs et travailleurs précaires (APEIS) 

Privatisations dans le secteur industriel : cas de Faso Fani (10mn)

1 représentant des ex-travailleurs de Faso Fani de koudougou

Précarité de  l’emploi au Burkina FASO (10mn)

1représentant des travailleurs des boulangeries 2000 et de la baguette du Faso

La problématique d'accès des paysans à la terre et la lutte contre l'agro business et l'introduction des OGM dans l'agriculture (10mn)

1 représentant du Syndicat National des Travailleurs de l’Agro Pastoral (SYNTAP)

DEBAT (1h30)

 

16h20-18h30

2eme SESSION:

Le capitalisme contre les droits sociaux et civiques.

En quoi les luttes construisent des résistances au capitalisme ?

Problématique de l’urbanisation et droit au logement (10mn)

1 représentant  de l'association Namalgub Zanga du village de Zongo et/ou les déguerpis du projet ZACA

Lutte des mouvements sociaux pour la primauté du Droit (10mn)

1 représentant du Mouvement Burkinabé des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

Crise du système éducatif burkinabé : cas spécifique des universités publiques (10mn)

1représentant de l’Association Nationale des Etudiants Burkinabé (ANEB)

Analyse des politiques libérales en France : logement et habitat (10mn)

Droit Au Logement (DAL) :

DEBAT (1h30)

 

2e JOUR

9h30- 12h30

TRAVAUX DE CLOTURE

 

Place et rôle des mouvements sociaux dans la lutte globale contre le capitalisme

Réseau No-Vox (Mali, Burkina Faso, France)

Perspectives d’actions transnationales

Réseau No-Vox (Mali, Burkina Faso, France)

 

 

 

Chaque session durera 1h30 de la manière suivante :

½ h d’intervention (pas plus de 15 minutes pour chaque contribution)

1 heure de débat avec la salle.

NB : ceci est une proposition, une fois la participation confirmée, les mouvements, associations et organisations qui veulent aborder d’autres aspects pas pris en compte par cette proposition pourront nous proposer d’autres reformulations des différents thèmes.

Pour ce faire veuillez nous contacter par mail ou par téléphone aux  adresses suivantes.

 

 E-mail : colloqueinternationalnovox@yahoo.fr

Tel : 75 17 88 25   

       

 



19/09/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres