MOUVEMENT DES SANS VOIX BURKINA FASO

MOUVEMENT DES SANS VOIX BURKINA FASO

DECLARATION SUR LA SITUATION NATIONALE : MOBILISATION ET LUTTE !

Le Mouvement des Sans Voix-Burkina (MSV-Burkina) suit avec grand intérêt les événements politiques en cours dans notre pays depuis le 16 septembre 2015. Le processus de transition est brutalement et honteusement interrompu par la séquestration du Président du Faso, du Premier Ministre ainsi que certains ministres par des éléments du tristement célèbre Régiment de Sécurité présidentielle(RSP) à la solde des forces rétrogrades obscurantistes coalisées.

 

RSPPPP.jpg


Le MSV-BURKINA condamne avec la dernière énergie et sans réserve cette énième forfaiture perpétrée par cette force mafieuse que constitue le RSP contre les institutions légales et légitimes de la transition ;


Il exige la libération inconditionnelle et sans délais des autorités captives afin qu’elles puissent achever la mission à elles confiée par le peuple à l’issue de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.


Par ailleurs, le MSV-Burkina joint sa voix à celle des organisations de la société civile pour lancer un vibrant appel à tous les Burkinabè, dignes fils et filles du Faso, patriotes épris de démocratie et de liberté à résister vigoureusement et à barrer la route à cette imposture de la soldatesque du RSP par tous les moyens ;


Il en appelle aux forces vives de la nation et en particulier, la gendarmerie et l’armée républicaine du Faso, à assumer leurs responsabilités conformément à leurs missions régaliennes de défense et de protection du peuple.


Le MSV-Burkina demeure convaincu que notre vaillant Peuple, dans une unité d’action opposera une farouche résistance à ce groupuscule infra minoritaire dont le but n’est ni plus ni moins que de sauvegarder des intérêts mafieux acquis sous le régime COMPAORE. 
Enfin, le MSV-Burkina tient pour responsable le RSP et tous ses acolytes des pertes en vies humaines déjà enregistrées et un éventuel bain de sang et prévient qu’ils répondront de leurs actes devant les juridictions compétentes et devant le tribunal de l’histoire. 
La patrie ou la mort, nous nous vaincrons ! 

 

Rien que les droits des peuples !


Fait à Ouagadougou, le 16 septembre 2015



19/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres