MOUVEMENT DES SANS VOIX BURKINA FASO

MOUVEMENT DES SANS VOIX BURKINA FASO

COMPTE RENDU DE LA PARTICIPATION DU MOUVEMENT DES SANS VOIX BURKINA (MSV-Burkina) A LA FORMATION DE OUAHIGOUYA

Le vendredi 15 février 2013 s’est tenue dans l’enceinte de la biblioteca olvido de Ouahigouya une  formation sur « l’usage de la vidéo et du web dans la promotion des droits » organisé par l’association SEMFILMS.  Cette formation à enregistré  la présence d’une vingtaine de participants venu d’associations et d’ONG diverses. Le Mouvement des Sans voix Burkina (MSV-Burkina), représenté par  Fatoumata Souratié à activement pris part à cette formation et à l’ensemble des activités marquant le lancement du club Ciné Droit Libre de Ouahigouya. Débuté à 9h10mn par les mots de bienvenu de Mr. Abdoulaye Diallo, place maintenant à été laissé à la formation proprement dite. Elle fut co-animée par Gidéon Vink et Abdoulaye Diallo et s’est articulé autours des deux modules que sont :

  •  L’introduction de l’usage de la vidéo dans la défense des droits,
  •   L’usage du web dans la défense des droits humains.

Le premier module fut animé par Gédéon Vink qui a aussitôt orienté son entretien sur l’importance de la communication  pour une association et à procédé à la présentation des différents canaux de communication. Faisant comprendre que la communication est source de vitalité et de visibilité pour une structure qui se veut éternelle, il a par conséquent reconnu que le meilleur canal de diffusion reste l’internet. S’appuyant sur l’exemple de la  Web télé qui reste l’une des rares plateformes de diffusions ne pouvant pas être censuré, le formateur du jour a ainsi expliqué les avantages de cette innovation en ces termes  « elle nous ouvre au monde et nous permet de suivre nos auditeurs afin de mieux les satisfaire». Il a ensuite amené son auditoire à la découverte des différents types de communication pouvant servir à l’épanouissement d’une structure. Ce sont :

  •   La communication institutionnelle, par laquelle une structure se fait connaitre,
  •   La communication événementielle, qui rend visible toutes les activités de la structure,
  •  La communication de l’impact qui montre les résultats et les acquis de la structure en termes de changement
  •  La communication thématique, qui montre l’intérêt thématique de la structure à ses partenaires.

Il a terminé son propos par des encouragements et surtout par une exhortation à l’endroit des structures présente à s’intéresser et à promouvoir d’avantage la web télé, qui est plus que nécessaire pour une visibilité encore plus éclatante. Apres ces mots, place a été donné à Abdoulaye Diallo, de s’entretenir  avec  les participants sur l’usage du web dans la défense des droits humains. Dans ce deuxième module, le formateur s’est penché sur l’importance de la communication multimédia pour une structure. La création du blog ainsi que son animation fut le point central qui a animé les débats. « Il s’agit pour chaque structure de se doter de ce peut, qu’est le blog et de bien l’animer pour une meilleur visibilité » à laissé entendre le formateur avant de se tourner sur les avantages.  En effet le blog permet à une structure de publier ses activités et de se créer des partenaires ; il permet une plus grande visibilité. Cependant, il a aussi ajouté avant de passer à la phase pratique de son module, qu’ "un blog non animé n’en valait pas la peine d’être crée".  L’apprentissage à la création de blog vint clôturer cette formation autour de 16h15mn.

Apres la formation le Mouvement des Sans Voix (MSV-Burkina) a pris par à la conférence  de presse organisé part l’association SEMFILMS dans le cadre du lancement du club Ciné Droit Libre de Ouahigouya en présence de plusieurs maisons de presse dont canal 3. Dans son adresse à l’opinion publique, le conférencier a donné les raisons de la création de ce club, dont la plus importantes reste l’envie de décentralisation des activités de Ciné Droit Libre pour une plus large participation de tous. Vue l’engouement des jeunes de Ouahigouya, ce club mérite bien d’être crée. La conférence de presse prie fin dans les environs de 17h30.

A la suite de la conférence de presse, le MSV-Burkina a également participé à un ciné débats organise toujours dans  ce même cade du lancement du club Ciné Droit Libre de Ouahigouya. Le film projeté au plus grand bonheur du public Ouahigouyalaise et Ouahigouyalais était « Etats unis d’Afrique », un film documentaire dont l’acteur principal est le célèbre rappeur Sénégalais Didier Awadi. La durée du Film fut d’environ une heure et a laissé place aux débats animé par Abdoulaye Diallo. Il eu 45 mn d’échanges passionnants et instructifs et la soirée pris fin autours de 21h30.

 

                                                         Mouvement des Sans Voix Burkina (MSV-Burkina)

                                       

                                               Rien que les droits des peuples !!!

 

     



30/03/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres