MOUVEMENT DES SANS VOIX BURKINA FASO

MOUVEMENT DES SANS VOIX BURKINA FASO

A bas les nostalgiques et résidus des temps obscurs !

Depuis le 15 janvier dernier, notre pays traverse une zone de turbulence sans précédent. C’est avec consternation et amertume que le  Mouvement des Sans Voix Burkina (MSV-Burkina) suit ces événements criminels, d’horreur à nulle autre pareille qui se succèdent avec leur cortège de désolations.

 

SP.jpg

 

Le MSV-Burkina, s’incline respectueusement sur la mémoire des illustres disparus. Dans un élan de compassion et de solidarité, présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes de cette barbarie inqualifiable.

 

Par ailleurs, le MSV-Burkina condamne avec la dernière énergie  et sans réserve cette campagne  ignoble et  lâche contre notre peuple épris de paix et de liberté. Il rappelle à cette racaille d’obscurantistes et leurs relents extra-territoriaux que notre vaillant peuple pacifique a toujours pris le dessus sur ses ennemis de tout acabit.

 

Il tient à féliciter les forces de défense et de sécurité pour leur professionnalisme et leur détermination à accomplir leur mission régalienne. Cependant, le MSV-Burkina interpelle directement les autorités compétentes à  faire montre de plus de volontarisme et de fermeté quant à la prise de mesures sécuritaires conséquentes à même de rassurer les citoyens.  

 

Le MSV-Burkina est convaincu que cette série d’événements macabres ne relèvent ni plus ni moins que d’une ‘’politique de la terre brûlée’’ savamment orchestrés par des résidus des temps obscurs.  Ces actes horribles ne sauraient être analysés isolément ni en dissociation du contexte politique national en cours depuis l’insurrection populaire d’octobre 2014. En effet, cette politique de la terre brûlée, en dépit de la diversité des actes qui la caractérise, procède d’un plan machiavélique ourdi depuis belle lurette contre notre pays par des ‘’négationnistes de l’ère nouvelle’’ et leurs alliés qui n’ont jamais pardonné à notre peuple son insurrection populaire, sa résistance face au putsch ; bref d’avoir osé reprendre sa « marche triomphale ».

 

Ainsi, ne nous trompons pas d’ennemis.  Il s’agit manifestement d’un combat par procuration, par terroristes interposés visant à masquer les vrais commanditaires et à divertir notre peuple afin de mettre à rude épreuve son unité et sa cohésion sociale légendaire.

 

Qu’à cela ne tienne, le MSV-Burkina invite le peuple burkinabè à ne pas céder à la paranoïa face à ce douloureux épisode à nous imposer. Particulièrement, gardons-nous de la stigmatisation identitaire et de tout sentiment de vengeance systématique. Autrement, nous aurons contribué à la réalisation du funeste dessein des ennemis de notre peuple qui est l’apocalypse qu’ils nous ont toujours promis après leur ‘’dieu’’ Blaise COMPAORE.

 

En définitive, le MSV-Burkina réitère sa compassion à l’endroit des blessés et des familles des victimes et appelle les populations à une franche collaboration avec les forces de l’ordre afin de démanteler définitivement l’axe du mal.

 

 

Fait à Ouagadougou, le 25 janvier 2015

 

MSV-Burkina, Rien que les droits des peuples !

 



25/01/2016
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres